Accéder au contenu principal

Articles

Le Potager de la Ferme de Froidmont devient le plus gros "coopérateurs" des LPDLD avec un total de 90 pieds!

Sur les 150 rondos greffés hauts reçu fin mai, il en restait une 70aine en rade.
Thierry de Stexhe qui gère la Ferme de Froidmont à accepté de les installer dans leur potager, ou une petite ligne de souvigniers avait déjà été plantée un mois plus tôt.
Et c'est avec Tom, qui gère les formations de réinsertion et les (perma)cultures, que l'emplacement à été validé: 1 pied devant chacune des 53 butes et le reste autours de la serre à semis ces derniers seront conduits sur échalas, tandis que ceux des buttes seront guidés sur fils, que nous installerons d'ici peu.
Là encore, une très belle exposition, beaucoup d'attention, plein de bonne énergie ont fait que ces pieds qui avant passé pas mal de temps avant d'être libérés de leur carton de transport ont débourré en quelques jours seulement.



Articles récents

Plus de filet, moins de volaille

Lorsque dans une région viticole les grains de raisins commencent à prendre leurs couleurs de fruits mûrs, le ratio population aviaire/quantité de raisin disponible est tel que la gourmandise des oiseaux ne constitue pas vraiment un risque de perte pour les vignerons.

Tout au plus ils planteront à un endroit stratégique un manche à balai habillé d'un pull, d'un chapeau et d'une vieille guirlande de noël en guise d'épouvantail, d'avantage pour rassurer leur conscience que pour effrayer les oiseaux.


Par contre, dans nos contrée où il n'est pas question de monocultures de vignes (pas encore...), c'est une autre histoire.
Ces grains noirs ou dorés constituent la promesse d'une friandise énergisante et désaltérante en une seule becquée. Car au final, c'est tout ce dont il est question lorsqu'une plante produit du fruit, c'est qu'il soit mangé, et que les pépins en soient disséminés au gré de la digestion de l'animal permettant ainsi la sur…

72 Rondos aux Pommiers

Bonne surprise en arrivant ce dimanche matin pour planter une septantaine de pieds de Rondo chez Martine et Michel dans ce petit coin de paradis situé entre leur verger de pommiers, l'Arboretum de l'U.C.L., le Bois de la Pierre et le golf de Louvain la Neuve, puisque Patrick (qui cultive une petite parcelle de la propriété) était précisément occupé à passer la herse sur le terrain que Martine et son mari ont volontiers décidé de dédier à la vigne. Un sol bien préparé nous attendait donc, et c'est sous un gros soleil et 32 degrés que nous avons planté. 



Un petit doute à propos des rongeurs du coin qui raffolent de jeunes racines, la solution trouvée consiste à rouler le pied dans un mélange de terre et de compost à la laine de mouton à l'intérieur s'une feuille de grillage fin, comme un gros...cigare? 


Les tuteurs sont des baguettes récupérées des arbres environnants et feront parfaitement le boulot d'ici à ce qu'on les remplace par les échalas définitif sans…

le Rondo

Pour la suite des plantations 2017 c'est du cépage RONDO dont il va s'agir.
C'est un des seuls hybrides dont j'ai eu l'occasion de goûter une vinification sans levures ni sulfites made in Belgium.
Il cumule, semble t'il résistance aux maladies, rusticité et intérêt organoleptiques. Lorsque je me suis renseigné, début avril, auprès des Pépinières Freitag en Allemagne, il m'ont proposé un lot de 150 individus dits "de remplacement" greffés hauts (80 cm), l'avantage étant de gagner 1 an sur la première récolte.
Nous avons évidement sauté sur l'occasion.

En théorie:

- Identification/Origine: croisement interspécifique entre la zarya severa - cépage russe - et le saint laurent obtenu en 1964 par Vilem Kraus (République tchèque) puis expérimenté à l'Institut de recherches de Geisenheim (Allemagne). On peut le rencontrer en Allemagne, au Danemark, au Pays bas, en Belgique, en Angleterre, en Irlande, en Suisse, ... peu ou pas connu en France.…

Trois semaines après les premières plantations...

Les nuits froides de la fin avril ont manifestement rendue la tâche un petit peu plus dure aux pieds plantés à Vieusart et la Bilande. Les deux terrains étant assez bien dégagés, rien n'a empêché la température de descendre et de geler les tout petits bourgeons déjà présents sur certaines greffes. Résultat des courses, il faudra surement attendre que le pied retrouve un peu d'énergie pour se remettre de ce petit traumatisme.  On y repasse dans une dizaine de jours voir comment ils se remettent.
Par contre, à la Rue Cour Boissac (Bierges) ou les pieds sont protégés par une butte au nord, et au potager partagé (Rixensart) ou nous avons planté dans les derniers moments de froid, la végétation à débourré et l'aventure à commencé!
Prochaine étape: 240 pieds de rondo, muscaris et muscat bleu qui arrivent, là, entre le 25 et le 30 mai pour plantation dans la foulée...



Derniers souvigniers au potager de la Ferme de Froidmont

Quelques pieds seulement, 14... mais dans quel environnement! Un potager en permaculture géré par la Ferme de Froidmont. Une partie sert à approvisionner le restaurant de la Ferme, une autre est partagée par des gens de la région, la totalité sert de terrain de jeu pour des formations courtes et longues en permaculture. Un petit paradis peuplé de gentils gens prêts à vous donner tout leur savoir.
Là aussi, plantés à 1 mètre après binage, broyat de fruitiers et un coup d'eau.